Prototype de la MGA (cliquez pour voir en plus grand)La conception de la MGA remonte à 1951, lorsque le designer MG Syd Enever réalise sur la base d’une TD une carrosserie spéciale pour l’édition du Mans.
La ligne de « UMG400 » est déjà très proche de la version définitive.

Malgré cette réussite, aucune suite n’est donnée au projet, la direction de BMC s’étant engagée entre-temps sur la fabrication des Austin Healey à Abingdon. Il faudra attendre 3 ans, et la chute des ventes MG aux Etats Unis, pour que le chairman de BMC, Leonard Lord
, donne enfin son accord pour le lancement en production de la A. La première apparition du nouveau modèle sera pour Le Mans 1955, où 3 prototypes « EX182 » réalisés en un temps record sont engagés.

Le modèle de série est finalement commercialisé en Septembre 1955, pour le salon de Frankfort. Il reprend le châssis élargi de la TD, permettant une assise plus basse des sièges, et profite du nouveau moteur série B de la Magnette. La suspension est à roues indépendantes à l’avant et à lames de ressort et pont rigide à l’arrière. Une version coupé est introduite en 1956. Les tambours des premiers modèles seront remplacés par la suite par des freins à disque à l’avant. Le cylindrée de 1489cc des premiers modèles 1500 sera portée à 1588cc puis à 1622cc, offrant des puissances allant de 69 et 111cv pour la mythique Twin Cam.

La MGA a été produite à 101 081 exemplaires, dont 80% pour les seuls Etats Unis. Elle sera remplacée en 1962 par la non moins célèbre MGB.



 

Chiffres de la production de la MGA