Pour cette deuxième édition 22 voitures étaient au RDV. Le mauvais temps voulait se mêler de la fête mais grâce à l’équilibre de la grenouille d’Albert Simon, pas de pluie pour nos décapotables et même quelques brèves apparitions du soleil !! Au départ de Chaumont sur Tharonne après un bon café et des viennoiseries nous avons fait connaissance avec nos petites cousines anglaises Rolls, Bentley, Morgan, Triumph, et autres Austin Healey.  Nos belles MG étaient nombreuses aussi je dis merci aux MG’istes, merci aux parisiens qui sont venus participer à cette balade, merci à Jean René et son épouse anciens responsable de cette région et enfin merci à tous pour votre bonne humeur car sans vous rien n’est possible.

Pour ce deuxième rendez vous au Roadster Bugey, 17 équipages avaient fait le déplacement, parfois de très loin (Colmar), avec un  échantillonnage de MG toutes aussi rutilantes les unes que les autres : MG A – MG B & BGT – TF de 1955 et TF dernier modèle. Tous souhaitaient en cette fin de mois de Mai une météo clémente, ce fut sous une chaleur estivale que la journée se déroula.

La Place Vendôme s’est parée de nouveaux  joyaux, ceux des Princesses, qui demain partiront vers de nouvelles aventures, sur les petites routes de France. 

Nous sommes en fin d’après-midi, Paris est calme, quasi désert, pour ce w-e de l’Ascension. Les parisiens, et, les touristes peuvent, enfin,  à loisir bader, et admirer les  carrosseries rutilantes, sous ce soleil printanier. 

Nous étions 21 participants et 11 voitures à nous retrouver au Golf des 24 heures du Mans. Il a fait très beau temps, idéal pour rouler décapoté pour les cabriolets. La première priorité était de faire connaissance autour d’un café et ses viennoiseries. Puis départ vers le virage d’Indianapolis sur le circuit des 24 heures du Mans, pour une photo du groupe suivi par un parcours sur des petites routes dans la jolie compagne aux alentours de Mulsanne, Téloché, Pruillé l’Eguillé vers la magnifique Forêt de Bercé, labellisée « Forêt d’Exception » qui s’étend au sud du département de la Sarthe. Le massif de Bercé dispose d’atouts exceptionnels : de remarquables futaies de chênes sessiles produisant un bois d’une qualité mondialement reconnue, des vallons pittoresques et des paysages structurés par des routes forestières qui se rejoignent dans des carrefours en étoile. 

Le ciel est bas et gris lorsque j’arrive à la barrière de péage de Coutevroult. Il est 7h 37 et déjà 2 MG B GT sont là alignées côte à côte, la V8 rouge bien reconnaissable de Philippe Paillas et la BRG de Patrice Peret. Christian Lissot arrive avec sa « A » spéciale sans capote (!), accompagné du courageux Nicolas Frichot, puis Philippe Bergel.

Après une partie de toboggan sur l’autoroute A4 à allure soutenue sur le sec, nous faisons une halte sur l’aire de Rethel ou la bruine, puis la pluie nous rattrape ! Nous faisons le reste de la route sous une pluie battante et nuages bas, renforçant l’aspect massif et sombre de cette forêt des Ardennes que nous traversons au long de notre périple.