• Voeux 2017-2018
  • 2017 NUFFIELD Cup
  • 2017-Balade_2
  • 2017-MMM_Abbeville
  • 2017-MRX42
  • 2017-Salonette
  • 2017-Midget_2
  • 2017-TF_Circuit_2
  • 2017-Monaco
  • 2017-TF_Route_2
 
Le Rallye Des Vendanges 2017 s’est déroulé pendant le weekend des 2 & 3 septembre derniers et 14 équipages ont répondu à l’appel d’un rassemblement axé sur la passion commune de nos voitures, la convivialité et la découverte de la merveilleuse Bourgogne. Bien que se déroulant en pleine période de vendanges, le tracé du Rallye s’est éloigné des vignes pour pénétrer dans la partie la plus sauvage de la Bourgogne : Le Morvan. 
 
Sous le management efficace et bienveillant de notre sémillant animateur régional Gilles Coty, activement secondé par son épouse Isabelle et épaulé par les membres locaux, Philipe Dolin, Jean Paresys et Stéphane Cuzon, les premiers participants se retrouvèrent à Planchez dès le vendredi soir pour un dîner convivial typique de la région bien qu’un peu trop bruyant. Chacun pu regagner sa chambre, amplement repu. 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après la distribution habituelle des roadbooks, plaques et consignes, le départ officiel du Rallye fut donné à 9h00 le Samedi pour entamer un rapide parcours sous la pluie jusqu’au magnifique Lac Des Settons où nous attendait une vedette, heureusement abritée. Et c’est donc sur l’eau et sous les nuages encore accrochés aux sommets que nous avons découvert ce lac artificiel issu de la construction en 1861 d'un barrage de granit. Il était destiné à réguler la navigation sur l'Yonne et faciliter le flottage du bois jusqu'à Paris. 
 
 
 
 
 
 
 
L’étape suivante fut au pays d’un de nos anciens présidents où nous déjeunâmes à l’Auberge du Vieux Morvan dont la vue panoramique de la vallée était barrée de nuages menaçants qui ne tardèrent pas à épancher leur colère humide (mais une fois de plus nous étions à l’abri). Le ciel se dégagea enfin et les petites routes sinueuses, dans une alternance de résineux et de feuillues caractéristiques des paysages du Morvan, nous menèrent en Gaule pour un saut en arrière de 2000 ans. Bibracte, cité Gauloise, capitale des Eduens où vécurent près de 20.000 habitants à l’apogée de la cohabitation Gallo-Romaine. Quelle visite instructive à suivre notre géniale guide en milieu des fouilles encore actives de ce site méconnu labellisé « Grand Site de France ».
 
 
 
 
Ce sont décapotées que nos autos ébrouèrent les dernières gouttes d’eau pour s’extraire de cette forêt mystérieuse aux troncs couverts de mousse : Résolument, le Morvan est une région verte et humide. Retour à Planchez, notre hôtel, où nous attendait une dégustation de grands vins de Bourgogne autant didactique de gustative. Lors du dîner qui clôtura cette 1ère journée réussie, chacun eut l’opportunité d’être présenté et de se voir remis quelques spécialité locales (miel de fleurs de ronce et pain d’épice) puis d’échanger avec ses voisins de tablée dans une atmosphère détendue et conviviale (tient encore un écrasé de pommes de terre au menu…).  
 
Fin prêts dimanche matin, nous étions en route sous un soleil qui ne nous quittera pas dès 9h00 vers Autun, suite chronologique de l’évolution moyenâgeuse de la région puisque la cité escarpée de Bibracte fut abandonnée pour une ville plus pratique dans la vallée, bien que protégée par des remparts dont il ne reste plus que quelques vestiges. Ayant le privilège (farouchement défendu par notre guide) de stationner nos MG au pied de la cathédrale, nous enchainâmes la visite par un dédale de rues médiévales chargées d’histoire. Nous quittâmes la ville hautaine d’Autun pour prendre encore plus de hauteur et contempler, d’un côté, nos autos soigneusement alignées en un arc coloré et de l’autre, la vallée méridionale de la bourgogne sur un panoramique de 100 km. Après une halte déjeuner dans le fameux établissement local d’Éric et Pascale Meunier, restaurateurs - l’Auberge de La Grousse, du nom de la poule -  nous priment conscience que le rallye touchait à sa fin. Le discours se fit solennel et les primo-partant se jugèrent, la main sur le cœur, de garder le contact. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les moins pressés d’entre nous continuèrent le rallye pour s’enfoncer au pays des druides et des légendes celtiques par une route escarpée qui mit à mal nos embrayages les plus âgés : Heureusement nos MG sont solides et pas une panne ne fut à déplorer. Et c’est au milieu des rochers fantastiques du Carnaval que la nature ou quelque diable a superposé dans un équilibre étonnant que les derniers participants se séparèrent alors fort d’un weekend riche de paysages et saveurs bourguignonnes, non sans avoir congratuler l’organisation et promit à celle-ci sa présence lors de l’édition 2019. 
 
 
 

FACEBOOK

Dernières annonces

Qui est ici ?

Nous avons 31 invités et un membre en ligne

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données