Toutes les MG après 1980 ... vaste groupe avec les MG F, TF, ZS, ZR, ZT, ZT-T, XPower SV, sans oublier les RV8, Metro, Montego et Maestro.

  • IDENTIFICATION MGF/TF

     

    Ce numéro peut être trouvé à deux endroits identifiés 1 sur le croquis ci-dessous :

    A. Dans le coin inférieur gauche du pare-brise

    B. Sur la plaque constructeur placée sous le capot avant du côté droit.

     

     

    La plaque constructeur ressemblera à celle-ci :

    Le nom du constructeur évoluera dans le temps pour devenir MG Rover Group et puis MG Motor

     

    SIGNIFICATIONS DU NUMERO VIN

    Prenons l'exemple du numéro suivant :

    S|A|R|R|D|W|B|G/T|B/M/J|A/W/D|D|000251

    Valeurs fixes

    ·        1/2/3 identité mondiale du constructeur
    SAR = MG Rover UK
    SDP = NAC MG UK Ltd
    LNP = Nanjing MG China

    ·        4/5. Marque/Modèle
    ....... RD = MGF & MG TF
    ....... EF = Nanjing MG TF

    Variables

    ·        6. W/M/Z= Variante du modèle/Niveau de finition

    o   W= Standard = TL3 (Entrée de gamme)

    o   M= TL5 (Gamme moyenne)

    o   L= VVC 160 TL7.1

    o   Z= Gamme Trophy 160

    o   3= VVC 150 Mexico

    o   2= Nanjing MG design

    ·        7. B = Style de carrosserie (cabriolet 2 portes) / 6

    ·        8. Type de moteur G/T/P/E/K/P/N

    o   E= K1.6i Trophy (16K4 F...) 115CV / 85kW

    o   G= K1.8 MPi (MPi est Multi Point injection)(18K4 F...) 120CV / 88kW

    o   K =K1,8i 2002 ECD3 compatible OBD (18K4 F...) 136CV /100kW

    o   T= K1.8 VVC (VVC est Variable Valve Control) (18K4 K...)145CV/107kW

    o   P =K1.8i 2002 ECD3 compatible OBD (18K4 K...)160CV / 118kW

    o   N =K1.8i 2002 ECD3 compatible OBD (18K4 K30)150CV / 110kW Basse compression pour le Mexique

    o   H= K1.8i Chine Nanjing MG

    ·        9. B/C/D/J/N/M/X = Direction, Transmission, Moteur

    o   B=... Conduite à Droite, BV manuelle 5 rapports

    o   C= 1800 CàD, BV manuelle 5 rapports (rapport final BV VVC)

    o   X= 1800 Conduite à Gauche, BV CVT Steptronic

    o   J= 1800 Conduite à Droite, BV CVT Steptronic

    o   N= 1800 CàG, BV manuelle 5 rapports (rapport final BV VVC)

    o   M=... Conduite à Gauche, BV manuelle 5 rapports

    o   8= 1800 CàG, BV manuelle 5 rapports (rapport final BV VVC) Version Mexico

    o   1= 1800 CàG, BV manuelle 5 rapports (rapport final BV VVC) (NAC MG)

    o   3= 1800 CàG, BV CVT Steptronic (NAC MG)

    ·        10.A/W/X = Changements de modèle

     

    o   A= Début de production le 27 août 1995 avec le numéro de série AD000251 jusqu’avril 1997

    o   W= Année modèle 1998 avec des changements importants (début en avril 1997) à partir du numéro de série WD023915

    o   X= Année modèle 1999 avec un début en mai 1998à partir du numéro de série XD038935

    o   Y= MGF Mark 2 à partir du numéro VIN YD 511xxx

    o   1= MGF Mark 2 à partir du numéro VIN 1D 522xxx (ou 523xxx)

    o   2= Année modèle 2002 à partir de juillet 2001

    o   3= Année modèle 2003 à partir de juillet 2002

    o   4= Année modèle 2004 à partir de juillet 2003

    o   5= Année modèle 2005 à partir de juillet 2004

    o   7= Année modèle 2007

    o   8= Année modèle 2008

    o   9= Année modèle 2009

     

    ·        11. D/G Usine d’assemblage
    ..... D = Longbridge UK
    ......G = China Nanjing Pukou

    ·        12.-18. xxxxxx6 caractères=numéro de série

     

    REMARQUE:

    Le numéro VIN ne contient aucune codification spécifique qui distincte les MGF des MGTF et ce n'est que par les numéros de série que l'on retrouve les différents modèles:

    De D000001 à D041975 = MGF MKI

    De D500001 à D511058 = MGF MKI sur la nouvelle chaîne de montage

    De D511059 à D535576 = MGF MKII

    De D600101 à D641760 = MGTF

    De G000001 à G000500 = LE500

  • HISTORIQUE MGF/TF

    1995 – 2002 : MGF MKI et MKII

        

    C’est après 15 ans d’absence, si l’on excepte l’exclusive RV8, que le sigle MG va faire son grand retour avec l’apparition de la MGF.Dès l’année 1992, le groupe ROVER cherche à faire revenir la marque MG au premier plan, avec un véhicule moderne reprenant les qualités routières qui ont fait la réputation de la marque. L’étude du nouveau projet PR3 est confié à la MGA development mais le choix du style reste «maison» à travers le «Rover Group Canley Design», dirigé par Gerry MacGovern.

     

    Les premières épures, puis les prototypes, montrent une rupture avec les précédentes productions MG, en adoptant une ligne toute en rondeurs, un moteur Rover (il s’agit du petit bloc K créé en 1990 et déjà en service sur les Métro et autres Rover 200) installé en position centrale arrière, et un système de suspension inédit baptisé Hydragas, basé sur un principe d’échange de fluide entre les suspensions avant et arrière (le débattement d’une roue avant comprime le gaz contenu dans les unités de remplissage avant et arrière, et le raidissement de la roue arrière, et ce système allie à la fois confort et tenue de route). On peut noter aussi le montage d’une direction électrique à la place d’une assistance hydraulique, une première pour une voiture de série.
     

    La MGF est présentée au public au Salon Mondial de Genève en mars 1995, et la commercialisation intervient au mois d’août de la même année, sous l’égide de BMW qui vient de racheter le groupe MG Rover. Cette première version de la MGF, baptisés plus tard MKI, est proposée avec 2 mécaniques 1,8i (118cv) et VVC1 (143cv).
     

    En juillet 1999, apparaît le premier lifting de la MGF, baptisée MKII: Des améliorations mécaniques sont apportées pour supprimer les défauts de jeunesse, notamment au niveau du joint de culasse. L’entourage de pare brise est peint de la même couleur que la carrosserie, les clignotants ne sont plus orange mais gris. La version 1,8i reçoit des jantes 8 branches et la version VVC des jantes 16 pouces. Dans l’habitacle prennent place de nouveaux sièges plus confortables, la console centrale est redessinée et les instruments ont un fond argenté. 6 hauts parleurs viennent compléter la finition.

     

    En août 1999, est introduite la MGF Steptronic. C’est la version «boite auto» de la MGF. La sélection des 6 rapports se fait soit au levier de vitesse, soit au volant. Cette version n’est disponible qu’avec le moteur 1,8i, car la boite automatique n’est pas adaptée au régime moteur que peut atteindre le bloc VVC.
     

    L’ultime aboutissement de la MKII est la MGF Trophy proposée à partir de mai 2001: le bloc K de Rover reçoit un nouveau système d'admission, et les pistons, les injecteurs et les paliers de vilebrequin ont été modifiés. La recette porte ses fruits et la MGF Trophy atteint 160cv à 6900trs/mn. Elle bénéficie également de jantes spécifiques à 11 branches, d’un aileron arrière, de jupes avant et arrière redessinées, et la hauteur de caisse est abaissée de 20 mm.
     

    Citons pour être complet la sortie en Mai 2001 d’une version 1,6i, destinée à concurrencer la Mazda MX5 Miata. C’est la version la moins chère de la MGF, avec des équipements réduits: pas de fermeture centralisée, pas d’alarme volumétrique, pas d’autoradio. Le moteur K de 1,6i est toutefois très agréable et permet des performances assez proches de la version 1,8i.
     

    La MGF a été produite en 77301 exemplaires, entre août 1995 et février 2002.

     

    2002 – 2009 : MG TF

     

    A partir de l’année 2002, la MGF profite d’un profond lifting: optiques effilés et boucliers retravaillés, plus agressifs. Le châssis est rigidifié, la suspension multibras est nouvelle et s’appuie sur des «classiques» amortisseurs télescopiques.

     

    De nouveaux moteurs complètent cette nouvelle MG-TF (en référence aux appellations du passé): L’entrée de gamme est un pétillant 1.6 de 115 ch, suivi d’un 1.8, décliné cette fois en trois niveaux de puissance : 120 ch (livré exclusivement avec la boîte séquentielle Stepspeed), 135 et 160 ch.
     

    En 2005, apparaît une ultime évolution de la TF. Pas de modification stylistique mais des petites améliorations telles qu’une nouvelle capote incorporant une custode en verre dégivrante. Une nouvelle gamme de couleur fait également son apparition, et la suspension est assouplie pour répondre aux critiques des propriétaires de modèles équipés de jantes 16’. La MGTF sera produite jusqu’à la faillite du groupe MG Rover, le 7 avril 2005.

     

    Suite à la reprise de la marque MG par le groupe Chinois SAIC, deux séries limitées de la MGTF vont être lancées en 2008 et 2009. Il s'agit respectivement des modèles LE500 et LE85.

     

    La MGTF a été produite en 42206 exemplaires, entre février 2002 et avril 2009.

  • Bannière MG registre Modernes

  • Voici un article que nous avions réservé aux adhérents, et que nous mettons dans la partie publique à titre d'exemple.

    News Janvier 2011 : Plusieurs possesseurs de F nous ont fait part de problèmes de sphères, un souci qui devient critique à l'heure actuelle car elles ne se refabriquent plus.

    Vous en saurez plus sur le sujet avec l'ami Jean-Louis :

     

    MGF et Hydragas …

    Quand nous parlons de nos F, c’est les problèmes de refroidissements et de joints de culasse qui sont en tête de nos préoccupations et des critiques, mais nous oublions un autre point noir … les sphères hydragas.

     

    Hydragas ? C’est quoi ?

    Le système Hydragas est une évolution du système Hydrolastic, conçu à la fin des années 50 par le Dr Alex Moulton.
    Ce système est constitué, usuellement, de quatre unités pneumatiques appelées sphères.
    Chaque sphère à un diaphragme en caoutchouc séparant de l'azote d’un composant liquide. L’azote fait office de ressort comme dans le cas d’une unité conventionnelle de suspension. Le liquide, quant à lui, circulant au travers de tubes reliant les sphères avant et arrières, fournit un effet d’atténuation et d’équilibrage.

    Pour de plus amples informations, je vous suggère le site : http://www.carbibles.com/suspension_bible_pg3.html

    L’entretien courant

    Le premier souci, que l’on nomme à tort le regonflage, consiste à rajouter du liquide dans le système. Difficile de trouver un garage qui a encore l’équipement. En revanche, on peut trouver des passionnés qui ont acheté les pompes : http://www.liquid-levers.com/psp.htm

     

    A titre informatif, voici deux adresses web au sujet de cette procédure:

    http://www.hydragas.co.uk/tech/mgf.html
    http://www.mgf.ultimatemg.com/group2/DIY/suspension/howto_lower.htm#without

    Le remplacement

    Voilà le vrai problème, les sphères ne sont plus fabriquées … il existe bien quelques artisans en Angleterre qui sont capables de les reconditionner, et il y a encore quelques pièces en stock de ci de là …

    Mais heureusement pour nous, le fournisseur des pièces MG ROVER, Xpart, a introduit un jeu de modifications desamortisseurs avant et arrières, pour les MG F. qui permet de remplacer les sphères par des ressorts.

    Votre concessionnaire MG Rover  peut vous commander ce jeu avec la référence d’origine MG

    Rover 3S90114 pour environ  1200€
    A l’heure où j’écris ces quelques lignes, on peut aussi trouver ces pièces chez Brown & Gammons 
    et chez South Lakeland

     

  • MGF Cup

    Les premiers pas de la MGF en compétition ont été effectués en France, puis au Japon et ensuite en Grande Bretagne, respectivement en 1996, 1997 et 1998.

    C'est en effet en 1996 que fut lancé sous l'égide de Rover France le Trophée MGF qui rencontra un vif succès et qui rassembla 17 concurrents dès la première année. Le championnat comprenait des courses sur circuit, des rallyes et des courses de côte.

    Ces voitures furent les premières à utiliser le nom MGF Cup et cette dénomination a ensuite été reprise au Japon et en Grande Bretagne. Néanmoins une grande différence exista entre les MGF Cup utilisées en France et au Japon qui étaient des voitures routières modifiées pour la compétition et celles en Grande Bretagne concues exclusivement pour la compétition.

    Les caractéristiques techniques de la MGF Cup française peuvent être résumées comme suit:

    Moteur K1,8l 120cv de série avec quelques modifications telles que des poussoirs mécaniques, un radiateur de plus grande capacité, un radiateur d'huile, un échappement modifié tout en gardant le pot catalytique, un plus grand filtre à air, un disque d'embrayage spécial compétition et une transmission avec le rapport final de la VVC.

    Suspension rabaissée à une hauteur de 325mm, freins équipés de plaquette de compétition Mintex sans modification des machoires, pneus Dunlop D98JS 205/50 x 15 et des fixation d'amortisseurs renforcés.

    Un arceau de sécurité avec un hardtop adapté et des sièges compétition Cobra sont les autres modifications apportées.

     

    La MGF Cup britannique fut lancée en janvier 1998 avec comme objectif un véhicule de compétition plus puissant.

    Ici les différences sont plus importantes par rapport aux routières. La carrosserie monocoque et les sous bassements sont soudés, la suspension Hydragas est indépendante, les freins AP Racing, et le moteur développe 190cv équipé d'un carter d'huile sec.

    Ces voitures entièrement préparées d'usine coûtait 24000 livres et n'étaient pas autorisées à circuler sur route. Nombreuses d'entre elles sont encore utilisées à ce jour pour le Trophée Abingdon organisé par le MG Car Club.

     

     

     

     

     

     

     

     

    EX-F

    La MG EX-F fut développée à partir d'un modèle routier et réussit à atteindre la vitesse de 215.4 mph (346,6 kmh) à Bonneville en août 1999. Cet exploit se déroula pratiquement 40  ans après le record de Stirling Moss dans la classe 1100-1500cc à 245.64 mph (395,23 kmh) avec le prototype EX181.

    A l'inverse de EX181, la EX-F  se caractérise par un budget d'investissement relativement faible à partir d'une MGF d'origine modifiée et équipée de moyeux provenant d'une  Rover Maestro, d'une direction de Rover 100 et de roues de secours galette d'une Rover 800 recouvertes d'enjoliveurs à la forme de cymbales.

    La carrosserie de série de l'EX-F était équipée d'un arceau de sécurité et l'aérodynamisme de la MGF améliorée dans un tunnel pendant 32 heures et les ailerons arrière prolongés de 400 mm afin d'optimiser la stabilité. Ce qui permettait de réduire le coefficient CX de 0.37 à 0.24. 

    Le châssis utilisait la suspension Hydragas mais sans barres stabilisatrices, inutiles sur le lac salé de Bonneville.Les pneus arrières étaient plus étroits, non par choix mais c'était la seule dimension disponible chez Goodyear.

    Le moteur monté était un K 1,4l avec turbo compresseur étudié grâce à une coopération avec Janspeed et développant 328 cv à 7,000 t/m – plus du double d'un moteur de MGF Trophy 160.

     

     

    SuperSports One

    Sous la dénomination EX254, ce fut le premier modèle haute performance dérivé de la MGF présenté à Genève en mars 1998. L'idée était de concevoir un véhicule de compétition utilisé sur circuit le weekend, pouvant circuler sur route pour se rendre au circuit et rentrer à la fin de la journée.

    Il y avait de nombreuses modifications visibles sur la photo ci-contre. Parechocs avant et arrière, passages de roues pour des jantes style Minilite de 8 branches avec pneus competition 210/605 R16 à l'avant et 220/640 R17 à l'arrière. Le parebrise était remplacé par un saut de vent et un arceau de sécurité simple derrière la tête du pilote. La suspension reprenait les caractéristiques de la MGF Cup et le moteur K à compresseur de 200 cv a également été développé en coopération avec Janspeed et des freins fournis par AP Racing. Un beau projet qui n'aboutit jamais car coûtant deux fois le prix d'entrée de la MGF 1,8l.

     

     

     

     

     

    EX255

    Motivés par le succès de l'EX-F, l'équipe MG decida de se lancer à l'assaut du record de vitesse de Phil Hill de 1959 à 254,91 mph (410,15 kmh)  sur EX181. D'où le code EX255 développé sous la houlette de Nick Stephenson. Le pilote devait être Andy Green – l'homme le plus rapide du monde. Andy Green contacta MG lorsqu'il eut vent du projet l'année précédente lors du projet EX-F et il proposa son aide tout au long du développement du projet EX-255.

    Atteindre la vitesse de 255mph nécessitait cependant un moteur de 900 cv. Le choix se porta sur l'ancien moteur Rover (Buick) V8  - un moteur bien connu chez MG – ayant été monté sur les MGB V8 and MG RV8. L'obtention de cette puissance de 900 cv n'était possible qu'en modifiant le moteur et en l'équipant de deux compresseurs.

    Malheureusement l'objectif ne fut jamais atteint car les modifications de l'admission d'air étaient trop importantes et le projet n'aboutit pas dans les temps impartis.

     

     

     

     

    SuperSports Two

    La 'Mk2' MGF Supersports fut présentée au public au Salon de Genève en mars 1999 et le projet était une approche bien plus raisonnable et réaliste que le modèle présenté l'année précédente.

    En gros les caractéristiques techniques reprenaient les éléments mécaniques avec le moteur à compresseur, les freins AP Racing et les jantes. Les modifications principales concernaient la finition intérieure plus conventionnelle ainsi que le parebrise et la capote montés de série

    Le prix d'achat estimé se situait vers les 27000 livres, ce qui ne restait cependant pas acceptable par le marché et la nouvelle gouvernance de BMW décida de supprimer le projet.

     

     

     

     

     

     

     

    Concept MGF X Power Extreme

    Le concept MGF X-Power représentait une évolution vers les dérivés “Extreme” souhaité par les nouveaux propriétaires de la marque MG. Les modèles X-Power 'Extreme' auraient du être dérivés des produits MG existants afin de faire le lien entre les véhicules de compétition et les véhicules routiers. L'objectif recherché: la production d'un véhicule hors du commun uniquement pour des démonstrations et la promotion de la marque.

    La 'MGF Extreme' fut révélée pour la première fois en mai 2001 uniquement en version numérique (voir ci-dessus). La voiture aurait dû être équipée du moteur 450 cv MG XP20 'X Power' Le Mans – tout en étant homologuée pour une utilisation routière.

    Des roues plus larges, une optimisation de l'aérodynamisme, des ouïes latérales plus importantes, des bas de caisse latérale et des prises d'air sur les capots complétaient la vision de la version X-Power.

     

     

     

     

    MGF X Power 500 Extreme

    La MGF X-Power 500 Extreme est devenue réalité en juin 2001 et fut présentée à la réunion annuelle du club MG à Silverstone. Cette fois-ci tout ce qui avait été annoncé était bien réel – un moteur de 500 cv et une transmission séquentielle de 6 rapports dans une structure MGF monocoque très modifiée.

    Malgré le fait que la MGF X Power 500 semble très différente de la voiture de série, la structure d'origine est toujours là. La carrosserie est entièrement soudée et équipée d'un arceau intégré. Les berceaux avant et arrière ont été adaptés pour recevoir et résister au nouveau groupe propulseur d'un tel niveau de puissance.

    La voie a été augmentée de 100mm à l'avant et 150mm à l'arrière. Des machoires de frein  AP Racing assurent une performance de freinage efficace. Des pneus plus larges sont montés avec dimensions 225/35 R17 à l'avant et 265/35 R17 à l'arrière sur jantes en alliage MG.

    Le refroidissement moteur est assuré par un radiateur de plus grande capacité refroidi par une ouverture plus importante dans le parechoc avant et une sortie d'air par le capot. Les ouïes latérales sont également angrandies pour le refroidissement du compartiment moteur.

    Des sièges baquet et des harnais de compétition permettent aux occupants de rester bien en place malgré les forces centrifuges générées par les 500 cv du moteur.

     

    MGTF 200HPD

    La MGTF 'Hybrid Performance Development' ou HPD, était un projet d'une motorisation hybride en ajoutant un moteur électrique de 40 cv entraînant les roues avant en complément du moteur thermique VVC de 160 cv entraînant les roues arrière.  Il s'agit donc d'un vrai cabriolet 4x4 de 200 cv!  Ce développement permit également de travailler sur la répartition des charges et l'aéro dynamisme de la voiture.

     

  • Convivialité franco-anglaise au Touquet - Rallye MG Franco-britannique 2014 - Copyright MGCF Tous droits réservés Suite au Rallye Franco-Britannique des 20 et 21 septembre, Helena Traill a fait une superbe vidéo, à tout point de vue, et même sous-titrée en français quand c'est nécessaire ! Elle explique sur son blog : http://helenatraill.blogspot.co.uk/ le travail nécessaire pour faire ce court-métrage en qualité professionnelle, plus de 30h de montage pour 9 minutes de film !

    Même si vous n'avez pas participé à ce Rallye, la vidéo vous permettra de voir Vincent Dransart notre vice-président si vous ne le connaissez pas, et d'apprécier l'humour anglais aussi (quelles sont les 2 choses que les anglais ont réussi à exporter au 20ème siècle ? réponse dans la vidéo)...

  • Le MGCF était présent pour la première fois au Youngtimers Festival dont c’était la 5ème édition ce 25 Avril à Monthléry. Le club avait installé un joli stand idéalement placé près de la piste, avec 2 voitures originales : Tout d’abord une MGF Trophée ; la F trophée a été spécifiquement préparée par Rover France en 1996 pour courir un challenge sur circuit et rallyes ; il n’y en a eu que 39 voitures produites ainsi. Ensuite une MG Metro MK1 de 1983 entièrement d’origine ; ce modèle est devenu très rare du fait des balladurettes et autres jupettes qui les ont pour beaucoup envoyées à la casse dans les années 90.