Fiche Modèle MG 1100-1300
MG1100 - Cliquez pour voir en plus grand

 

 

 

MG 1100 1300

SALOON CAR ET COACH

 

 

  

Les MG 1100 1300 font partie d’une saga automobile,  présentes sur le marché jusqu’en 1973.  La MG 1100 est apparue  la première, en octobre 1962,  le même mois que la MGB,  la 1300  en 1967 sous le nom de 1275 MKI.

Fidèles à la marque, elles sont les versions puissantes, pratiques, et safety fast de la flotte aux noms remarquables comme Morris, Austin, Riley et Wolseley. 

MG 1100 Cliquez pour voir en plus grand                   MG 1100 Cliquez pour voir en plus grandMG Coupé 1300 Cliquez pour voir en plus grand           



Cette saga automobile a pris naissance au cœur des années 60.  BMC, très en avance sur les réalités du marché, valorise la réussite du concept de la MINI en proposant une nouvelle automobile déclinée sur  plusieurs marques. 
Ce programme appelé ADO 16 pour Austin Design Office Project  n°16, reprend les  mêmes principes - caisse autoporteuse, traction avant et suspension innovante - pour une automobile à la fois plus spacieuse, plus familiale et confortable. Ainsi apparaissent successivement la Morris en août 62, la MG en octobre, suivies par la luxueuse Princess VDP en 1963, et les très confidentielles Riley et Wolseley en 1965.

Alec Issigonis responsable du projet, Alex Moulton inventeur de la suspension, Mrs Pininfarina père et fils créateurs du dessin et C.A Griffin ingénieur en chef des études, sont les pères de cette auto bicorps sobre et équilibrée, qui devient la première auto britannique à dépasser le million d’exemplaires (yahou !).
La production totale approchera les 3 millions d’exemplaires dont 154 400  MG.


Comment les reconnaître :      

Calandre à grille verticale et badge MG, enjoliveurs de roues chromés  avec un octogone au logo MG, ligne de caisse soulignée par un jonc chromé présent aussi sur la malle arrière, éclairage de plaque arrière fixé sous la poignée de la malle, badge MG plastique à gauche de la plaque.

Version MKI : feux arrière ronds en prolongement des ailes arrières, version 4 portes plus répandues que 2 portes, quelques exemplaires en version bicolore.

Une MG 1100 MKI à la plageIntérieur MG 1100 Mk I














Version MKII : ailes arrières tronquées, feux plats ; la version 2 portes 1300 MKII est la plus diffusée.

 



Les planches de bord sont en bois vernis (de rares versions en plaquages luxueux). Les 1100 ont un compteur de vitesse rectangulaire avec jauge et température d’eau, les 1300 sont le plus fréquemment équipées de trois compteurs ronds dont un compte tours.

Ainsi donc, les MG 1100 et 1300 ont une place singulière au sein de la marque MG, voire atypique avec leur moteur transversal, leurs roues avant motrices et une suspension compound hydrolastic.

Appréciées pour leur originalité et un plus côté puissance, les MG 1100 1300 ont prolongé avec réussite la méthode de Cecil Kimber qui vitaminait dès 1924 les Morris du Groupe Nuffield.

---------------------------------

 

La suspension Hydrolastic : de l’eau sous pression, des  tuyaux, du caoutchouc et ….. une bonne dose de glycol ! 

Un  bloc caoutchouc a deux caractéristiques, il autorise un déplacement, (on appuie dessus il se déforme) et amortit le mouvement.
Les valeurs chiffrées  de ces caractéristiques – déplacement et amortissement - sont fonction de la raideur et de la forme du bloc caoutchouc.

L’emploi d’un bloc de caoutchouc seul comme suspension automobile est vite limité par l’amortissement : si le caoutchouc est trop mou, il s’écrase et donc peu d’amortissement ; dans le cas contraire, trop dur, c’est le rebondissement qui est très peu compatible avec la tenue de route d’un véhicule.

La solution : créer de  l’amortissement en rajoutant une capacité sous pression au bloc  caoutchouc. ALEX MOULTON, a mis au point cette solution dite hydrolastic au début des années 60. Le voici à  gauche sur la photo avec Alec Issigonis, lors du lancement de la 1100 en 1962.

En pratique, comment çà fonctionne

Les sphères composées d’un bloc de caoutchouc dur et d’une chambre sous pression (14 bars) sont reliées entre elles (avant droit avec l’arrière droit, idem à gauche). Tout choc transmis à une sphère par la roue est amorti par les deux. L’effet d’amortissement est assuré par le passage du fluide d’une sphère à l’autre à travers les soupapes à inertie.

Le fluide hydrolastic est à base d’eau, de glycol pour éviter le gel et d’un adjuvant gras pour préserver de la corrosion.

   ---------------------------------      

Technique  1100

Moteur :

Quatre cylindres en ligne transversal avant, en un bloc boite et pont, 1098 cc, soupapes culbutées, arbre à cames latéral commandé par chaine, bloc et culasse en fonte, deux  carburateurs SU, pompe à essence électrique, allumage classique par bobine et rupteur, rapport volumétrique de 8.9 à 1, 56 ch SAE à 5500 tr/min, 8.3 mkg à 2500 tr/min.

Vitesse attendue : 135 km/h

Transmission :

Fwd  pour roues avant motrices, boite 4 avec levier au plancher et 1ère non synchronisée. Boite 4 synchro et automatique (en option) disponible en 1968.  

Conception carrosserie :

Coque appelée caisse autoporteuse, faux châssis avant et arrière liés à la caisse par bilame caoutchouc  métal  silentblocs, version  4 et 2 portes.

Suspension :

Baptisée  compound car avec  peu de pièce, suspension  hydrolastic comprenant des éléments  caoutchoucs et un réseau fluide sous pression reliant les roues avants et arrières, à l’avant, bras-triangles inférieurs- leviers supérieurs, à l'arrière bras oscillant-barre antiroulis.

Freins :

Disques à l'avant, tambours à l'arrière avec limiteur de pression

Direction :

Crémaillère pour un diamètre de braquage de 10.6 mètres

Dimensions, poids :

L = 3.66 m    l = 1.53 m   h = 1.32m

Poids = 840 kg

 ---------------------------------

Technique  1300

 Idem au 1100 sauf

Moteur :

1275cc, rapport volumétrique de 8.8 à 1, 66 ch SAE à 5750 tr/min, 9.7  mkg à 3000 tr/min.

Vitesse attendue : 146 km/h









 ---------------------------------

Identification

Une suite alpha-numérique de 5 ou 6  caractères  précède le numéro de série. Elle est gravée sur la plaque police        GA2S5L   153608

Première lettre : G pour MG

Seconde lettre : A pour les moteurs de cylindrée de 800  à 1400 cc.

                          G est  pour les moteurs de   cylindrée de 1000 à 1800 cc.

              A est le plus fréquent

Troisième lettre : S (saloon car) pour 4 portes,  2S pour 2 portes

Premier chiffre : 3 pour MKI produites entre 1962 et 67, 4 pour 1100MKII et 1300 produites entre 1967 et 68 et 5 pour 1300 MKII produites entre 1968 et 73

Dernière lettre : L pour LHD

---------------------------------
 

N° de série par année

Utile pour les chineurs et pratique pour vérifier la concordance de date avec le millésime de la carte grise

Janvier 1962

101    1100 Mark 1 avec le préfixe

moteur 10GR-Ta-L

1963

8979

1964

34383

1965

67086

1966

95095

1967

117395

1968

125523

1969

137685

1970

145455

1971 et fin de production en 1973

A partir de 148986

Le dernier n° de série est inconnu

 

Première 1275 Mark I  simple carburateur en mars 1967  n° de série  118657

Fin du type Mark I  en septembre 1967  n° de série 123455

Début du type Mark II en septembre 1967 n° de série 123456

Première 1300 Mark II  en septembre 1968 n° de série 134414

---------------------------------

Production

11 années de production, 8 modèles, deux versions 2 et 4 portes, deux motorisations 1100 et 1275 de 42 à 63 CV

Les premières chaines d’assemblage de la MG1100 en 1962 sont celles de l’usine de Crowley. Les MORRIS et MG y sont assemblées simultanément.

Les MG 1100 seront stockées avant les premiéres livraisons d’octobre 1962.

 



Année

1100 MKI

4 doors

1100 MKI

2 doors

1275

 

4 doors

1275

 

2 doors

1100 MKII

4 doors

1300

 

4 doors

1300

 

2 doors

1300

MKII

2 doors

Production par

année

1962

3301

4577

 

 

 

 

 

 

7878

1963

18341

8063

 

 

 

 

 

 

26404

1964

27757

4946

 

 

 

 

 

 

32703

1965

24227

3776

 

 

 

 

 

 

28003

1966

17940

4334

 

 

 

 

 

 

22274

1967

4298

1185

402

162

1254

763

3

 

8065

1968

 

 

 

 

477

2151

5949

3352

11929

1969

 

 

 

 

 

 

 

8164

8164

1970

 

 

 

 

 

 

 

3641

3641

1971

 

 

 

 

 

 

 

5540

5540

1972

 

 

 

 

 

 

 

1680

1680

1973

 

 

 

 

 

 

 

1128

1128

Production par

Modèle

 

 

95864

 

26879

 

402

 

162

 

1731

 

2914

 

5952

 

23505

 

157409

 

157 409 exemplaires produits 


 
 

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données