Imprimer

HISTORIQUE MGF/TF

1995 – 2002 : MGF MKI et MKII

    

C’est après 15 ans d’absence, si l’on excepte l’exclusive RV8, que le sigle MG va faire son grand retour avec l’apparition de la MGF.Dès l’année 1992, le groupe ROVER cherche à faire revenir la marque MG au premier plan, avec un véhicule moderne reprenant les qualités routières qui ont fait la réputation de la marque. L’étude du nouveau projet PR3 est confié à la MGA development mais le choix du style reste «maison» à travers le «Rover Group Canley Design», dirigé par Gerry MacGovern.

 

Les premières épures, puis les prototypes, montrent une rupture avec les précédentes productions MG, en adoptant une ligne toute en rondeurs, un moteur Rover (il s’agit du petit bloc K créé en 1990 et déjà en service sur les Métro et autres Rover 200) installé en position centrale arrière, et un système de suspension inédit baptisé Hydragas, basé sur un principe d’échange de fluide entre les suspensions avant et arrière (le débattement d’une roue avant comprime le gaz contenu dans les unités de remplissage avant et arrière, et le raidissement de la roue arrière, et ce système allie à la fois confort et tenue de route). On peut noter aussi le montage d’une direction électrique à la place d’une assistance hydraulique, une première pour une voiture de série.
 

La MGF est présentée au public au Salon Mondial de Genève en mars 1995, et la commercialisation intervient au mois d’août de la même année, sous l’égide de BMW qui vient de racheter le groupe MG Rover. Cette première version de la MGF, baptisés plus tard MKI, est proposée avec 2 mécaniques 1,8i (118cv) et VVC1 (143cv).
 

En juillet 1999, apparaît le premier lifting de la MGF, baptisée MKII: Des améliorations mécaniques sont apportées pour supprimer les défauts de jeunesse, notamment au niveau du joint de culasse. L’entourage de pare brise est peint de la même couleur que la carrosserie, les clignotants ne sont plus orange mais gris. La version 1,8i reçoit des jantes 8 branches et la version VVC des jantes 16 pouces. Dans l’habitacle prennent place de nouveaux sièges plus confortables, la console centrale est redessinée et les instruments ont un fond argenté. 6 hauts parleurs viennent compléter la finition.

 

En août 1999, est introduite la MGF Steptronic. C’est la version «boite auto» de la MGF. La sélection des 6 rapports se fait soit au levier de vitesse, soit au volant. Cette version n’est disponible qu’avec le moteur 1,8i, car la boite automatique n’est pas adaptée au régime moteur que peut atteindre le bloc VVC.
 

L’ultime aboutissement de la MKII est la MGF Trophy proposée à partir de mai 2001: le bloc K de Rover reçoit un nouveau système d'admission, et les pistons, les injecteurs et les paliers de vilebrequin ont été modifiés. La recette porte ses fruits et la MGF Trophy atteint 160cv à 6900trs/mn. Elle bénéficie également de jantes spécifiques à 11 branches, d’un aileron arrière, de jupes avant et arrière redessinées, et la hauteur de caisse est abaissée de 20 mm.
 

Citons pour être complet la sortie en Mai 2001 d’une version 1,6i, destinée à concurrencer la Mazda MX5 Miata. C’est la version la moins chère de la MGF, avec des équipements réduits: pas de fermeture centralisée, pas d’alarme volumétrique, pas d’autoradio. Le moteur K de 1,6i est toutefois très agréable et permet des performances assez proches de la version 1,8i.
 

La MGF a été produite en 77301 exemplaires, entre août 1995 et février 2002.

 

2002 – 2009 : MG TF

 

A partir de l’année 2002, la MGF profite d’un profond lifting: optiques effilés et boucliers retravaillés, plus agressifs. Le châssis est rigidifié, la suspension multibras est nouvelle et s’appuie sur des «classiques» amortisseurs télescopiques.

 

De nouveaux moteurs complètent cette nouvelle MG-TF (en référence aux appellations du passé): L’entrée de gamme est un pétillant 1.6 de 115 ch, suivi d’un 1.8, décliné cette fois en trois niveaux de puissance : 120 ch (livré exclusivement avec la boîte séquentielle Stepspeed), 135 et 160 ch.
 

En 2005, apparaît une ultime évolution de la TF. Pas de modification stylistique mais des petites améliorations telles qu’une nouvelle capote incorporant une custode en verre dégivrante. Une nouvelle gamme de couleur fait également son apparition, et la suspension est assouplie pour répondre aux critiques des propriétaires de modèles équipés de jantes 16’. La MGTF sera produite jusqu’à la faillite du groupe MG Rover, le 7 avril 2005.

 

Suite à la reprise de la marque MG par le groupe Chinois SAIC, deux séries limitées de la MGTF vont être lancées en 2008 et 2009. Il s'agit respectivement des modèles LE500 et LE85.

 

La MGTF a été produite en 42206 exemplaires, entre février 2002 et avril 2009.