Imprimer

 

MGA

 mga01 2

 

1) Historique du modèle


mga02 2La conception de la MGA remonte à 1951, lorsque le designer MG Syd Enever réalise sur la base d’une TD une carrosserie spéciale destinée aux 24 Heures du Mans.
La ligne de « UMG400 », nom de projet EX172,  est déjà très proche de la version définitive.
Malgré cette ligne superbe, aucune suite n’est donnée au projet, la direction de BMC s’étant engagée entre-temps sur la fabrication des Austin Healey à Abingdon. Il faudra attendre 3 ans, et la chute des ventes MG aux Etats Unis, pour que le chairman de BMC, Leonard Lord, donne enfin son accord pour le lancement en production de la A. La première apparition du nouveau modèle sera pour Le Mans 1955, où 3 prototypes « EX182 » réalisés en un temps record sont engagés.
Les premiers modèles de série commenceront à sortir des chaines d'Abingdon en mai 1955 et la MGA sera présentée au Salon de Londres à l'automne. Elle dispose d'un moteur 1500cc d'origine Austin à doubles carburateurs SU. On trouve ce bloc, le B-series, sur l'Austin A50 Cambridge dans une version moins puissante, à simple carburateur.

 

2) Caractéristiques techniques


La MGA a existé en deux versions (roadster et coupé) pour chacune des motorisations. Un restylage est intervenu sur les dernières années de production (1600 MkII).
Il faut mentionner aussi les "Deluxe" qui différent, par leur tableau de bord, leurs freins et leurs jantes. Ce sont en réalité des châssis de Twin Cam, en surplus après l'arrêt de production anticipé de ce modèle, qui seront équipés de moteurs classiques 1600 ou 1622.
Sur le plan mécanique, la MGA a connu 4 moteurs différents (5 si l'on considère les deux versions de moteur 1500).

 

mga03 21955 – 1959 MGA 1500


1956 - Apparition du coupé


1958 – 1960 MGA TWIN CAM


1959 – 1961 MGA 1600


1961 – 1962 MGA 1600 MkII


1961 – 1962 MGA 1600 De Luxe / MGA 1600 MkII De Luxe

 

MGA

1500

Twin Cam

1600

1600 MkII

Moteur

15GB / 15GD (à partir de la MGA 61504)

16GB

16GA

16GC

Cylindrée

1489 cc

1588 cc

1588 cc

1622 cc

Puissance

68 / 72 bhp - 5500 t/mn

108 / 100 bhp (*) - 6700 t/mn

79.5 bhp / 5600 t/mn

90 bhp / 5500 t/mn

Distribution

Arbre à cames latéral

Doubles arbres à cames en tête

Arbre à cames latéral

Boite de vitesses

4 vitesses dont 3 synchros

Transmission

Propulsion

Suspension avant

Roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs à levier. Option : barre stabilisatrice

Roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs à levier, barre stabilisatrice
(n° 2275 -->)

Roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs à levier. Option : barre stabilisatrice

Roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs à levier. Option : barre stabilisatrice

Suspension arrière

Pont rigide, ressorts à lames, amortisseurs à levier

Freinage

Av : tambours
Arr : tambours

Av : disques
Arr : disques

Av : disques (**)
Arr : tambours

Jantes

4Jx15 en tôle, flasques ajourées, enjoliveur chromé
Roues fils 48 rayons en option

Roues Dunlop en acier, ajourées, à serrage central

4Jx15 en tôle, flasques ajourées, enjoliveur chromé
Roues fils 48 rayons en option

Pneus

5.60-15 (~155R15)
opt. : 5.90-15 (~165R15)

5.90-15 (~165R15)

5.60-15 (~155R15)
opt. : 5.90-15 (~165R15)

Dimensions L x l x H

3.96 x 1.47 x 1.27 m

3.96 x 1.47 x 1.27 m

3.96 x 1.47 x 1.27 m

Poids

902 kg

991 kg

914 kg

Vitesse de pointe

158 km/h

185 km/h

162 km/h

163 km/h

Coupé

Poids

960 kg

1039 kg

972 kg

Version De Luxe

Suspension avant

Roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs à levier, barre stabilisatrice

Roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs à levier, barre stabilisatrice

Freinage

Av : disques
Arr : disques

Jantes

Roues Dunlop acier, ajourées, serrage central

Pneus

5.90-15

Poids

927 kg

(*) A la suite de nombreux problèmes de casse moteur, le taux de compression a été abaissé de 9.9 à 8.3, ramenant la puissance à 100 bhp.
(**) Les freins avant à disques sont un différentiateur incontestable entre les MGA 1500 et 1600. Il faut néanmoins signaler une particularité : les premières 1600 produites en mai et juin 1959 sont encore équipées de freins à tambours à l'avant…


3) Identification du modèle


mga04 4La Twin Cam utilise sa propre séquence de numéros de série, tandis que tous les modèles de MGA 1500, 1600 et 1600 MkII partagent la même séquence. Celle-ci commence à 10101. Celle de la Twin Cam commence à 501.
La plaque constructeur se trouve sur la partie horizontale du tablier, derrière le moteur on y trouve le numéro de série complet, que l'on désignerait aujourd'hui par VIN (Vehicle Identification Number). Il comporte un préfixe qui identifie certaines caractéristiques de la voiture, suivi du numéro séquentiel.

Particularités des modèles 1500 :


- Sur les premiers modèles, le numéro de moteur est frappé sur la plaque constructeur. Les modèles suivants comporteront seulement la mention "see engine", le moteur disposant de sa propre plaque signalétique.
- La syntaxe du numéro de série est de la forme "Nuffield" : le numéro de série comporte un préfixe de 5 caractères (3 lettres et 2 chiffres).

 

 

Préfixes VIN MGA 1500

1

H

MGA

2

D

Roadster

M

Coupé

3

A

Black

C

Red (premiers modèles), Orient Red

D

Blue, Glacier Blue (premiers modèles), Dark Blue (coupé)

E

Green (premiers modèles), Tyrolite Green

K

Light Red (1956 -->), Orient Red

L

Light Blue (1956 -->), Glacier Blue

R

White, Old English White

T

Light Green (1956 -->),Tyrolite/Iceland/Ash Green

H

Apprêt et CKD (assemblage à l'étranger)

4

1

RHD UK

2

RHD Export

3

LHD Export

4

LHD Amerique du Nord

5

RHD CKD

6

LHD CKD

5

3

Laque

5

Apprêt et CKD

 

Pour la Twin Cam, la syntaxe du numéro de série est toujours de la forme "Nuffield", mais abrégée sur 3 caractères.

Préfixes VIN MGA Twin Cam

1

Y

MGA Twin Cam

2

D

Roadster

M

Coupé

3

1

RHD UK

2

RHD Export

3

LHD Export y c. Amerique du Nord

 

 

A partir de la MGA 1600, la syntaxe "BMC" à 5 caractères est adoptée.

Préfixes VIN MGA 1600 et MkII

1

G

MG

2

H

Entre 1400 et 1999 cc

3

N

Roadster

D

Coupé

4

L

présent si LHD

5

2

présent si MkII

 

Pour les moteurs, le principe est le même: préfixe suivi d'un numéro séquentiel. La plaque est rivetée sur le côté droit du bloc moteur. Sur les moteurs Twin Cam, elle est rivetée à l'arrière du bloc.

mga05 5mga06 2

La cylindrée du moteur est inscrite en gros sur le bloc à l'avant, au-dessus du support moteur gauche : 1500, 1600 ou 1622. Si vous voyez 1800, il s'agit d'un moteur de MGB qui a remplacé le moteur d'origine. C'est assez courant car cela permet de disposer d'une puissance sensiblement supérieure à un 1500 ou un 1600, mais votre auto n'est alors plus conforme à sa carte grise, sa circulation est interdite sur le réseau routier français.

 

Préfixes Moteurs MGA

MGA 1500

BP15GB (premiers modèles)

15GB - U* - H

15GD - U* - H

MGA Twin Cam

16GB - U*

MGA 1600

16GA - U* - H

16GA - U* - H

MGA 1600 MkII

16GC - U* - H

16GC - U* - L

* le U est remplacé par un D si une boîte à rapports courts est montée

 

Comment différencier les MGA ?


Quelques détails permettent de distinguer visuellement les différents modèles.


MGA 1500 : petits feux avant et arrière

mga07 2mga08 2

  mga09 2mga10 2

 

 

MGA 1600 : feux avant plus grands et feux arrière doubles

mga11 2mga12 2

                                mga13 2mga14 2

 

MGA 1600 MkII : Calandre "reculée" et feux arrière horizontaux (empruntés aux premiers modèles d'Austin Mini).

 mga15 2mga16 2

                    mga18 2mga19 2

 

 

MGA Twin Cam : Roues tôle Dunlop ajourées et un moteur très reconnaissable !

mga20 2

mga22 2

mga21

 

Les roues :

mga23 2mga24 2

A gauche, les jantes tôle de série, à droite les jantes Dunlop des Twin Cam et De Luxe

 

mga25 2mga26 2mga27 2

De gauche à droite, option 48 rayons, 60 rayons (réservées pour la compétition, à l'époque) et 72 rayons,

encore plus rigides (n'existaient pas à l'époque)

 

Les tableaux de bord : ils sont en tôle peinte de la couleur de la carrosserie pour tous les modèles sauf les coupés, les Twin Cam, les De Luxe et les MkII dans lesquels ils sont recouverts de vinyle.

mga28 2mga29 2

              Tableau de bord de coupé                                           Tableau de bord de 1500 ou 1600

 

mga30 2

 

 

 

 

 

Détail de la poignée de porte du coupé

un design original.

Les roadster sont dépourvus de poignée extérieure

 

 

 

 

 

 

4) Production

Ces quelques chiffres sur les volumes de production mettent en évidence le poids du marché américain :

 

Modèles

Production totale

dont export USA

1500 cabriolet

52478

43663

1500 coupé

6272

4768

1600 cabriolet

28730

23668

1600 coupé

2747

1550

1622 cabriolet

7908

6286

1622 coupé

498

519

Twin cam cabriolet

1788

940

Twin cam coupé

323

95

1600 de Luxe cabriolet

70

3

1600 de Luxe coupé

12

1

1622 de Luxe cabriolet

290

242

1622 de Luxe coupé

23

2

 

Production par année :

 

Année

Modèle

1500

Twin Cam

1600

1600 MkII

Total

1955

1003

1003

1956

13410

13410

1957

20571

20571

1958

16122

541

16663

1959

7644

1519

14156

23319

1960

51

16930

16981

1961

415

5670

6085

1962

3049

3049

Total :     101081

 Au 31 décembre 2019, 266 MGA étaient enregistrées au MG Club de France. Il n'y en avait que 162, 10 ans plus tôt.

 

5) Les modèles en compétition


mga31 2Les MGA ont été engagées dans les plus prestigieuses compétitions automobiles, tant sur circuits (24 Heures du Mans, 12 heures de Sebring,… ) que sur routes (Mille Miglia, Liège-Rome-Liège, Monte-Carlo, Coupe des Alpes,…).


On peut citer les prototypes UMG400 et les trois EX182. Puis viennent MBL867, surnommée "MaBeL", qui est la seule des 5 MGA de pré-production qui ait été engagée en compétition toujours avec des équipages féminins, la Twin Cam SRX210 qui se verra dotée ensuite d'une carrosserie fermée et encore bien d'autres voitures "usine"…

 

 

mga32 2

mga33 2

 

6) Références


Vous trouverez dans la revue Heritage un grand nombre d'articles consacrés à la MGA.
L'index des articles parus est disponible sur le site, dans la rubrique Le Club / Revue Heritage.

 

Pascal Couturier – Janvier 2020