La MGB en Compétition

Une coureuse de fond discrète mais efficace

Au cours de l’hiver 1962, trois MGB (6 DBL, 7 DBL et 8 DBL) sont préparées et essayées en vue de leur participation au Douze heures de Sebring. Depuis les années 1950, cette épreuve est devenue une véritable vitrine pour les modèles sportifs de la BMC. Las malgré un début prometteur, cette première tentative tourne court.
  En 1963, après l’expérience malheureuse de Sebring, la 7 DBL est engagée au Mans et finit douzième au classement général et deuxième de sa classe des 2 litres.   En 1964, la MGB (7 DBL) est engagée au rallye de Monte-Carlo, et termine dix-septième au général et première de sa classe. La MGB participe au Mans et termine la course à la dix-neuvième place (et septième de la classe 1301-2000 cm3)
  En 1965, deux MGB participe au Douze heures de Sebring sous des pluies diluviennes, et termine vingt-cinquième (quatrième de sa classe) et trente-deuxième (sixième de sa classe). Dernière participation et meilleur résultat pour MG au Mans ; onzième position et deuxième de la classe 2 litres GT.
  En 1966, 1967 & 1968, dernières participations officielles de l’écurie MG.

La compétition de nos jours:

  Les MGB font des miracles dans les épreuves de voiture historique, au tour Auto 2005 une MGB belge à fini 3ème à quelques secondes des premiers, à Monthléry ou au Mans Classic, certaines MGB (avec carburateurs...) sont de véritables avions dépassant des Porsche 911 plus puissantes. Le FISC Racing: http://www.fisc-eurotour.org/ organise des courses de MG dans toute l'Europe sur les plus beaux circuits, et le budget n'est pas déraisonnable en plus.

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données