Imprimer

 

MGC

 

mgc01

 

1) Historique du modèle

 

150CV et 120 MPH, un prometteur capot à bosses recouvrant 6 cylindres de 3 litres, c’est la MGC.
L’origine de la MGC remonte à l’année 1966, lorsque le groupe BMC demande à l’usine MG de modifier une B pour lui permettre d’accueillir un 6 cylindres. Ce nouveau modèle est appelé à être la remplaçante désignée de l’Austin HEALEY, les 2 moteurs étant similaires quant à leur philosophie, mais différents quant à leurs réalisations.


mgc02 2

L’adaptation n’est pas facile, non par la taille du bloc (qui nécessite simplement un bossage latéral du capot pour le radiateur et un autre bossage longitudinal pour les 2 carburateurs SU) mais par son poids qui impose une sérieuse refonte de la suspension, avec des barres de torsions longitudinales. Au bout du compte, malgré une grande similitude tant de la ligne extérieure que de l'habitacle, on est bien loin de la MGB : tout l'avant, jusqu'au milieu de la voiture a été profondément modifié.


Le refus de Donald Healey de prêter son nom, la situation particulièrement difficile de British Leyland et l’intégration de Triumph dans le groupe (TR 250, TR 5 puis TR6) vont peser sur le lancement du nouveau modèle, qui ne connaîtra pas le succès commercial espéré.  


L’atout majeur de la MGC reste son moteur, digne descendant de la big Healey: coupleux grâce à sa longue course (83,34x88,9 pour le 2912cc), placide et inépuisable à 130 km/h avec l’Overdrive, of course), une sonorité différente de la mélopée grave du 4 cylindres de la B, plus pleine, plus charmeuse voire plus envoutante…
Comme la MGB, elle sera disponible en cabriolet (MGC) ou en coupé (MGC GT).

 

2) Caractéristiques techniques

MGC

Tous pays

France

Moteur

29G*

29GB**

Cylindrée

2 912 cc

2 850 cc

Puissance

147 ch à 5 250 t/mn

Distribution

Arbre à cames latéral

Boite de vitesses

4 vitesses dont 3 synchros. Option : overdrive

Option

Boite automatique 3 vitesses Borg & Warner

Transmission

Propulsion

Suspension avant

Roues indépendantes, barres de torsions longitudinales, amortisseurs Armstrong télescopiques, barre stabilisatrice

Suspension arrière

Pont rigide, ressorts à lames, amortisseurs Armstrong à levier

Freinage

Av : disques
Arr : tambours

Jantes

5Jx15 en tôle, flasques ajourées, enjoliveur chromé ***
Roues fils peintes 72 rayons en option

Pneus

165 x 15

Dimensions L x l x H

3,89 x 1,52 x 1,28 m

Poids

1 109 kg

Vitesse de pointe

"plus de 200 km/h"

Coupé

Poids

1 177 kg

   
   
   

mgc03 2* La référence du moteur dépollué destiné au marché nord-américain est 29GA, sa puissance est de 145 ch à 5 250 t/mn

** 29GB est la référence du moteur de cylindré réduite permettant de rester en dessous des 15 cv fiscaux sur le marché français. La puissance de ce moteur n'est pas documentée. Même si l'appellation générique de ce moteur est 29GB, on trouvera généralement, sur la plaque d'identification moteur, une référence comme
29G ..U…, le "U" faisant allusion à la cylindrée réduite (under-bored).

*** Sur le marché nord-américain : roues fils peintes. Option : roues fils chromées

Les MGC cabriolets, à l'instar des MGB, sont équipées de 3 essuie-vitres lorsqu'elles sont destinées au marché nord-américain.

 

 

3) Identification du modèle:


mgc04

On trouve la plaque constructeur sous le capot, sur la contre-aile avant gauche. Les numéros d'identification du véhicule sont préfixés GCN 1, pour les cabriolets et GCD 1, pour les coupés GT.


La plaque moteur se trouve sur le côté droit du bloc, à l'avant en dessous de la culasse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4) Production:

mgc05mgc06

La MGC sera produite à 8999 exemplaires pendant 2 années, entre octobre 1967 et Septembre 1969, soit 4542 cabriolets et 4457 coupés.

En France les ETS RICHARD diffuseront 205 véhicules dans la variante moteur de  2850cc.

 

5) Les modèles en compétition:

 

mgc07mgc08

 

Le caractère affirmé de la MGC se révèle en compétition, dans les épreuves routières comme la Targa Florio, Sebring ou le Marathon de la Route : c’est la mythique GTS, qui fera quelques résultats remarqués derrière les inévitables Porsche, comme en 1968 à Sebring.
MG GTS : 6 cylindres et 2968cc, 3 carburateurs Weber pour une puissance de 200cv à 6000t/m. Un gain de poids et de maniabilité.

 mgc10mgc11

 

Des préparateurs spécialisés comme University Motors, Downton ont travaillé sur la MGC. Aujourd’hui MG Motorsports entretient la flamme, en proposant des préparations avec une forte augmentation de puissance sans problème particulier.

 

6) Références


Vous trouverez des articles consacrés à la MGC dans la revue Heritage.
L'index des articles parus est disponible sur le site, dans la rubrique Le Club / Revue Heritage.

 

7) Quelques brochures et publicités d'époque

 

mgc13mgc14

mgc15mgc16

mgc17mgc18

Besoin d'une info ? Envie d'échanger ? Contactez Philippe Dumonceaux, notre animateur du registre MGC


Pascal Couturier – Février 2020