Contrairement à l’année dernière où nous étions sous la pluie c’est avec un très beau soleil que nous avons abordé ce week end de course… bien triste.   

L’auto est à priori bien préparée et plus performante que l’année dernière, chaussée des nouveaux pneus Toyo R888R me promettant d’être plus efficace.  Cette année, l’organisateur Michel Loreille a accepté d’inscrire ma MGB GT 1967 sur le plateau Jean Pierre Beltoise, celui des GT avant 65. C’est une chance, car sa sélection des autos et pilotes aux Remparts est de plus en plus drastique … L’année dernière je roulais avec le Plateau Henri Greder (GT après 65). Plusieurs autos étaient dans mon cas pour un meilleur équilibre du plateau, heureusement d’ailleurs au regard de la qualité internationale en présence : 50 % d’étrangers dont une majorité d’anglais….

 

Malgré cela mon auto est restée bien en retrait en termes de performances pures. Plusieurs autres MG étaient présentes : 2 MGC GT anglaises – des avions de chasse ! - dont celle de Spencer qui va remporter le plateau Henri Greder, 2 MGB cabriolet FIA très affutées, comme les anglais savent le faire, 3 MGA anglaises et australienne dont 2 vont s’avérer plus rapides que ma BGT !!

 

Cliquez pour voir en plus grand svp - Copyright MGCF tous droits réservésAprès le très beau concours d’Elégance du vendredi et les déambulations du samedi dans les rues aux milles voitures exposées ; les essais ont débuté le dimanche matin sous un soleil estival. Nous étions le dernier plateau à rouler, à 11h45. C’est malheureusement après 3 tours d’essais et plusieurs sorties de piste de certains concurrents que le drame est arrivé au virage Fangio en sortie d’Epingle.  Le pilote de la Mini Denis Derex est sorti en tapant violement les rails.  Il était devant moi.  Au passage suivant, la voiture était en feu, mais les secours ont pu l’éteindre rapidement et extraire le pilote, et nous pouvons à nouveau saluer l’efficacité des commissaires de piste. Nous sommes rentrés au stand sous drapeau rouge. Nous savions la gravité de l’accident mais avons appris qu’au début de l’après midi que le pilote était décédé d’un arrêt cardiaque….

Cliquez pour voir en plus grand svp - Copyright MGCF tous droits réservésBien sûr les temps des chronos, avortés par le drapeau rouge, n’avaient que peu d’importance…  J’avais le 12ème temps, à peu près à ma place au regard du plateau mais loin des mes espérances en termes de chrono…. Les courses ont démarré avec du retard. Notre plateau, le dernier à rouler, s’est placé en pré grille à 18h15. Nous avons fait un tour d’honneur, puis nous nous sommes placés de manière aléatoire sur la grille de départ. Nous avons coupé les moteurs. La minute de silence instantanément suivie par plusieurs dizaines de milliers de spectateurs nous a remplis d’émotion.  

Puis moteur, tour de chauffe et mise en place sur la grille, avec plusieurs voitures absentes en mémoire de leur ami Denis Derex. L’arrivée, ou les 2 mini de tête se tenait la main - volant à droite, volant à gauche - fut à l’image de cette course, « symbolique » ….

Cliquez pour voir en plus grand svp - Copyright MGCF tous droits réservésLe retour sur ma course :  Bon départ, mais toujours en manque de puissance (le poids !). L’auto grippe super avec ses pneus, mais j’ai un phénomène de « axle tramp » en sortie d’épingle, très désagréable, non efficace et surtout mauvais pour le pont et l’auto bloquant. De plus ma boîte me fait toujours vraiment défaut.  C’est promis, l’année prochaine je casse la tirelire pour une boîte à taille droite. Ce devrait être malheureusement une grosse tirelire à casser car au 12ème tour c’est le moteur qui a lâché suite à une surchauffe !!

Cliquez pour voir en plus grand svp - Copyright MGCF tous droits réservésAvec mon préparateur DMO Racing, également présent cette année à Angoulême, nous réfléchirons au développement à faire sur le moteur. Le dossier du PTH (Passeport Technique Historique) est en préparation auprès de la FFSA.  Nous avons un certain nombre de modifications à faire afin de rendre l’auto éligible et conforme à LBL 591 E, l’auto historique qui a couru à Sebring 1967 et 1969 et à la Targa Florio en 1968. Ce devrait être la seule MGB GT avec un PTH en France, sachant qu’une dizaine de dossiers sont en cours pour des MGB cabriolets.

C’est donc avec une auto homologuée et affutée et qui j’espère trouvera sa pleine efficacité prochainement, que je m’engagerai pour le Pau Historic en mai 2019.

Jean Michel Mauri