Imprimer

Cliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCFCliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCF

Nous ne sommes pas à Liverpool sur le circuit d'Aintree comme le laisse supposer les 3 degrés ressentis ainsi qu'un bon vieux fog bien de chez nos chers brexistes, mais sur l'autodrome de Linas-Montlhéry pour la seconde édition du God Save the Car and the Motorcycle.

 

Cliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCFCliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCF

Le calme de ces brumes matinales est perturbé par  le bruit des moteurs des « Brit Car » et l’affairement des lève-tôt au montage des structures. Au MG Club de France, « Left Entering », Philippe Paillas qui s’est chargé d’emmener barnum tables et bancs dans sa spacieuse  MGB GT V8, ne rigole pas avec ses principes. "Si tu veux un café, tu montes la tente ! ".

 

Cliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCFCliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCFPatrice Perret ainsi qu’un Denis Vadeboncoeur visiblement frigorifié la tête emmitouflée sous une belle casquette, poussent à la manœuvre afin d’accéder rapidement au brulant breuvage. Un cookie dans la main, nous admirons nos belles. Hormis la spacieuse V8, une MGB décapotée (le fou c’est moi), la MGC de Denis, une autre MGB et l’Ashley Midget de Patrice. En suivant, l’arrivée de Philippe Bergel avec une Marie Hélène soudée à son siège le chauffage à fond. Et oui, Montlhéry ça change de Maurice.

Cliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCFCliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCF

Le brouillard qui se lève définitivement (vers midi) nous laisses apparaître progressivement un parterre de voitures allant de la Mini, véhicule imaginé par Alec Issigonis à la suite de la crise du canal de Suez et dont le circuit met à l'honneur les 70 ans d'existence, à la plus que centenaire Rolls-Royce chère à Charles et Henry (Rolls et Royce pour les incultes).

 

Toujours brouillard oblige, les runs par catégories de véhicules mettent un certain temps à démarrer et notre éloignement des plus proches hauts parleurs ne nous permet pas d’entendre les différentes annonces.

Victime de son succès, la manifestation cloue sur les pelouses bon nombre de véhicules dont les propriétaires n’ont pu s’inscrire et ainsi s’exprimer sur le bitume. Les parades, quant à elles ressemblent plus à la circulation sur la M25 londonienne les jours de beau temps. Mais bon, un bouchon vintage ça se respecte.

Cliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCFCliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCFTout au long de la journée, bon nombre de membres du club sont venus rejoindre la cafetière accompagnés de leurs belles mécaniques. À noter quand même quelques Ashley, des MGA et une B V8 en « Rubber Bumper ». Une RV8 circulant devant le stand sans s’arrêter nous rappelle que tous les MGistes ne sont pas membres du club et qu’il est toujours bon, brochures sous le bras, d’aller prêcher les avantages d’une adhésion, d’autant plus cette année les MG Days vont regrouper tous les amoureux de la marque.

Après une très belle journée de rencontres, nous nous disons rendez-vous à l'année prochaine"‌

Cliquez pour voir en plus grand svp - Photos : Ch Lissot -  tous droits réservés MGCFTexte : Fabrice Cavanna

Photos : Christian Lissot