En ce week-end du 8 mai, Joël Fleury, animateur régional des Pays de la Loire et responsable du registre T, organisait pour la 5ème fois consécutive, le rallye de la route de l’Huître. Un très beau plateau de 48 voitures venant de toute la France et même de l’étranger (Angleterre, Belgique) était réuni pour ce périple de 3 jours.

C’est près de Pouzauges, au Restaurant du Puy Crapaud que nous avons rendez vous le vendredi midi. De ce point culminant, une magnifique vue s’offre à nous sur le bocage vendéen. Là, pour tout de suite nous mettre dans l’ambiance, des pilotes s’improvisent écailleurs, et nous pouvons déguster nos premières huîtres accompagnées bien évidemment de muscadet. Un délice ! Avant de passer à table pour découvrir le traditionnel jambon local, un accueil chaleureux est réservé à 13 nouveaux membres présents, dont certains participaient pour la 1ère fois à un rallye. Après le repas, tous les équipages repartent road books en main en direction du Vignoble nantais que nous traversons pour arriver au Château de la Bidière et sa « Grange aux Harley ». C’est en effet dans cet endroit assez inattendu que Jean-Luc, un collectionneur passionné et passionnant, a réuni des pièces rares et uniques de motos, documents, outillages, et pièces diverses sur cette marque mythique de motocyclettes américaines. Ensuite direction Clisson, au bord de la Sèvre nantaise, connue pour son château médiéval et son style italien, où nous faisons étape pour la nuit.

Le lendemain matin, le temps est moins clément, pour la balade de 130 kilomètres qui nous amène sur la côte. Cependant nous découvrons le tranquille Canal de la Martinière, ainsi que l’estuaire de la Loire pour arriver sous le soleil à la Pointe Saint Gildas. Les premiers arrivés y visitent le Sémaphore, où outre son fonctionnement, nous sont narrés les naufrages célèbres qui ont eu lieu sur ce site. Puis un bon déjeuner nous attend face à l’Océan.

L’après-midi, nous reprenons la route pour longer toute la côte de Jade et la côte de Lumière, où malheureusement nous découvrons encore des traces du passage de la tempête Xynthia. Le long de ce parcours, une mission nous attend à nouveau : « Manger des huîtres » chez un ostréiculteur du port des Brochets. Encore un régal ! Ensuite direction le Gois. Mais les premiers équipages devront patienter avant de le traverser, car la chaussée n’est pas totalement découverte. Après cette intrusion, sur l’île de Noirmoutier, retour sur le continent pour gagner l’hôtel qui nous héberge à Saint Jean de Monts. Juste le temps de se préparer avant de repartir en convoi pour le dîner musical ayant lieu dans le marais. En effet, Jean-Marc et sa bande, après avoir garé leurs MG, se sont transformés en « Gentlemen » pour nous faire redécouvrir le répertoire des années 1960 et nous faire danser twist et madison. Mais j’oubliais aussi quelques convives écossais (nos organisateurs en kilt) qui s’étaient mêlés à nous pour cette soirée très réussie.

Dimanche matin, le départ s’effectue assez tôt. En effet, nous avons une épreuve spéciale à effectuer à travers le marais breton. Malgré les questions et check point à noter, ce parcours nous permet de découvrir un magnifique paysage préservé. Hérons, aigrettes s’envolent à notre passage. Les chevaux galopent dans les champs. Les glajous* sont en fleurs dans les étiers. Vraiment superbe ! Une dernière visite nous attend au Moulin de Rairé où deux guides nous présentent avec beaucoup d’humour leur métier de meunier dans ce moulin à vent encore en activité, où nous savourons de succulentes crêpes réalisées à partir de leur farine. Dernier trajet jusqu’au Port du Bec où nous déjeunons chez le célèbre « Chez Melon, tout est bon ». Il est vrai que la profusion d’huîtres et de fruits de mer que nous y dégustons, est vraiment délicieuse. Au cours de ce repas, de nombreuses récompenses sont remises par Joël, et notamment celle de la plus belle MG à une rare MG NB de 1936. Mais déjà des équipages repartent, il est malheureusement l’heure de se quitter.

Bravo à tous les sympathiques participants. Un immense Merci à Joël, Claudine et leur famille, pour cette organisation et pour toutes les attentions dont ils nous ont entourés pendant ces trois jours. Ce rallye très convivial nous a permis de découvrir la diversité des paysages et des spécialités vendéennes ainsi que de faire de jolies rencontres. Devant un tel succès, gageons que les places vont être chères pour la 6ème édition.


 

* iris jaune en patois


Valérie Lacourt

Photos : André Pons

Voici également une galerie des photos prises durant le week end




Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données