Eric Francolin, animateur de la région Picardie, nous a proposé une belle journée dans l’Oise normande.
 
Le rassemblement des 15 voitures devant la jolie gare désaffectée de Senlis a permis aux participants de se réchauffer avec un café / viennoiseries par ce dimanche matin frisquet. A noter que nous avons avec grand plaisir "toléré" parmi les 15 voitures, une Mercedes 190 SL, une TR6 et une Fiat X1/9 1500 Bertone.
 
La matinée nous a conduits à travers forêts et champs sans oublier les petits villages fleuris. Les coquelicots étaient au rendez-vous, magnifique ! Pendant ce trajet matinal, nous avons eu notamment une très  belle vue de l’arrière du château de Chantilly et apprécié la perspective des jardins dessinés par Le Nôtre.
 
Le village de Silly-Tillard (dont les habitants sont les Silly-Tillardais ;-) est un petit bijou avec ses maisons anciennes en pan de bois et ce qui doit être un ancien lavoir.
 
Nous prenons ensuite la direction de Gerberoy, un des « plus beaux villages de France ». La Collégiale Saint-Pierre, les ruines de l'ancienne forteresse, les remparts et les vieilles rues pavées méritent le détour.
Gerberoy est un lieu de promenade charmant ressemblant presque à une roseraie grâce aux rosiers grimpants ornant les maisons du XVIIème et XVIIIème siècles, maisons en bois et torchis ou briques et silex.
 
Le déjeuner nous a permis de nous retrouver à l’Hostellerie Saint Vincent.
 
Pas le temps de s’éterniser, il faut rallumer les moteurs !
 
Direction Fouquerolles, Le Fay St Quentin, Rémérangles, Bulles, St Rémy en l’eau pour arriver St Martin aux Bois, où monsieur Thiou, maire de la commune nous attend. Encore des passages à travers champs, forêts et adorables petits villages.
 
Monsieur Thiou nous a fait visiter, avec toute sa passion, cette abbaye et était intarissable sur son histoire. L’abbaye est fondée à la fin du Xèmesiècle par une communauté de chanoines réguliers de l'ordre de Saint-Augustin.
 
La construction de l’abbatiale commence vers1260 ainsi que la construction de l’hôtellerie. L’abbaye est occupée pendant la guerre de Cent Ans et incendiée par une garnison anglaise. S’en suivirent des saccages et pillages. Au moment de la Révolution Française, les bâtiments de l’abbaye sont mis en vente comme biens nationaux. Seule l’église est conservée et classée Monument Historique en 1933.
 
A l’intérieur de l’église, on peut encore admirer les stalles et jouées, les miséricordes dont les décorations s’inspirent de proverbes et de la vie quotidienne, les peintures murales datant de la fin du XVème mais aussi de superbes vitraux.
 
Après cette belle visite, nous nous retrouvons devant l’abbatiale, pour un dernier moment de convivialité autour d’une coupe de champagne (resté frais grâce à la magicienne Sandrine).
 
Certains pensaient avoir à ce moment les résultats des points de passage et réponses aux questions et en particulier, saura t-on jamais quelle est la traduction de "le ch'vint d'avo et le ch'vint du nordé"?
J’imagine que tous les équipages ont gagné, en tous cas ont gagné le plaisir de passer une journée sympathique !
 
Remerciements à monsieur Thiou, à Eric Francolin et son équipe de mousquetaires picards !
 
Marie-Hélène Bergel
 
 
Photos : Marie-Hélène Bergel, Frédéric Kiener, Patrick Nézot, tous droits réservés

 

Voici également une galerie des photos prises durant cette Balade dans l’Oise normande

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données