Le stage a eu lieu du 21 au 24 mars 2011 pour la 5ème fois au L.T. Camille Jenatzy, Paris 18ème.

 

Eric  Nuncq, heureux possesseur d’une MG BGT qu’il a dorlotée au cours du stage, nous propose de raconter en quelques lignes son expérience très concrète qu’il a partagée avec onze autres membres du MG Club de France.

 

Il me revient donc l'insigne honneur de rédiger le commentaire du stage organisé par le MGCF au Lycée Camille Jenatzy du lundi 21 au jeudi 24 mars 2011, soit !

Prenez une douzaine de "fondus" de MG de toutes sortes TD, A, B , 4 et 6 cylindres, vous y ajoutez deux profs Régis et Ludovic qui maîtrisent parfaitement leur sujet et l'art et la manière de transmettre leur savoir, un atelier équipé comme un vrai et vous avez déjà une petite idée de cette semaine passionnante.

Du fonctionnement du moteur à combustion en passant par l'allumage et son compère l'avance, le réglage si tant est que cela soit possible sur un 4 cylindres(!) des carburateurs SU, le contrôle et la remise en état des freins, le réglage des culbuteurs, rien ne nous fut épargné de la machinerie interne de nos chères MG, mais nous en redemandions encore et encore…


 

Ce stage très concret avec l'application systématique du cours théorique a le grand avantage de se dérouler sur nos véhicules (2 MG A et 1 MG BGT) et cela ne se passe donc pas comme si…
mais absolument en situation... Je peux vous assurer que les concepts mécaniques obscurs et souvent abscons de nos documentations prennent un jour tout à fait différent et nous permettent enfin en quelques jours de comprendre et de savoir quoi faire et comment le faire sur nos véhicules.

Le café et le petit déjeuner étaient à discrétion tout au long du stage et le niveau du déjeuner fort convenable pour un prix modique.

Le sujet de conversation fut tout au long du stage les anglaises et la mécanique aussi bien pendant les heures de cours que pendant la pause de midi voire même en débordant largement des horaires prévus...

Cette immersion nous a permis d'oser enfin "toucher" nos voitures sans peur ... ni reproches d’ailleurs ! Ce stage est salutaire comme le dit Jacky pour "s'approprier" le véhicule et ainsi profiter du plaisir de rouler en anglaise ancienne sans sursauter au moindre bruit mécanique.

D'autres stages ont été évoqués (check list de dépannage, carrosserie...) et seront  pris d'assaut au vu de la qualité de celui-ci.

Adhérent tout récent au MGCF, j'ai pour ma part grandement apprécié cette possibilité offerte par le club et qui devrait m'occuper quelques week-ends avant les vrais beaux jours sur ma BGT, même si je l'avoue, je rêve ces temps-ci à une MG C 6 cylindres, mais ceci est une autre histoire…

Eric Nuncq

 

Photos : Eric Nuncq, Jacky Lelièvre, MG Club de France, tous droits réservés

 
 












 

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données