Organisé par le MG West Midlands Owners Club auquel s’était joint une quinzaine de voitures du MG Club de France sous la houlette de Nadine, ce festival fut encore apprécié par les participants.

 

Vendredi soir, après la réception des équipages par le Maire, suivie d’un apéritif, dîner à l’hôtel de Cornouaille avec l’excellent « The Oriental Jazz-band » puis du quartette australien « Flap ».

 

 

Avance à l’allumage, retard à l’allumage, calage statique, calage dynamique, réglage des culbuteurs, étincelle, compression, combustion-détente, admission, échappement, et j’en passe !

 

Que de vocabulaire envisagé, traité, démontré, testé, re testé, ré expliqué et enfin retenu durant cet ‘’excellentissime’’ stage d’initiation mécanique organisé par le MG Club de France au Lycée Camille Jenatzy à Paris dans le 18ème !!! Camille Jenatzy, ça vous dit quelque chose ? 

 

 

 

Tous les 2 mois, le MG Club de France organise un dîner à ‘ L’Auvergne à Paris ‘.

 

Ce restaurant situé sur la place de la mairie du XVème arrondissement de Paris, nous permet de nous retrouver et de passer de bons moments ensemble. Il est possible de venir en MG et de se stationner sur la place de la mairie. Ce sympathique restaurant est dirigé par Christophe, un passionné d’automobiles anciennes, en particulier des Alpines Renault. Il nous propose un menu complet, entrée, plat, dessert, vin compris, pour 30€ par personne.

 

 

 

Au début de la balade j'avais distribué un petit questionnaire, les 4 gagnants ex-aequo ont bénéficié de la connexion internet de leur portable … trop facile !! Aussi les ai-je récompensés en leur offrant le grand privilège de pouvoir rédiger le compte rendu. Un seul équipage m'a répondu, Nelly et Eusebio Valdecasa, je les en remercie vivement.

 

Jean-Paul Hautain-Nelis

 

 

 

 

Pour la plupart d’entre nous, depuis 7 ans, La Bourboule n’est désormais plus synonyme de thermalisme  et de ville d’eau mais de solides ripailles, splendides balades en Auvergne et ce, depuis que Claude Faroux en a fait le point de départ  du Rallye des Vaches Rouges, dont la réputation n’est plus à faire. Parmi les 34 équipages  se retrouvaient ainsi le matin pour un second petit déjeuner rituel, fidèles depuis plusieurs années,  mais également nouveaux adhérents et ou participants, avant-guerre verdoyante venue directement d’Ile de France, festival de TD, de A , B et modernes bien représentées venant de Bretagne, Provence, Pays de Loire et Ile de France. J’ai même ouï- dire que l’écho de ce rallye s’était fait entendre entre Léman et Méditerranée et jusqu’à la Belgique  !