Du 16 au 20 août l’MG Event se déroulait à Aviemore et était organisé par la branche Ecossaise du MGCC UK : le  Caledonian Centre. Tous les participants logeaient dans un des hôtels du Macdonald Highland Ressort ; splendidement adapté pour recevoir un meeting de plus de 350 voitures, sans le moindre souci de parking et de regroupement pour les départs du matin.

 

Ne manquez pas les vues de paysages, de l’ambiance du groupe MGCF, etc... 

La galerie photos se trouve ici

 

 

 

Le « goody bag » était bien fourni, et de très nombreux souvenirs étaient également en vente.

 

C’était ma 7ème participation à un EEOTY en huit ans et je dois reconnaître que c’était le meeting le plus fabuleux que j’ai vécu.

Autant d’MG venues de 21 pays, et malgré cela on n’a jamais eu l’impression d’être aussi nombreux tant les groupes étaient bien aiguillés sur des parcours différents et des sites de visites où l’on arrivait de manière échelonnée.

 

La prouesse fut de servir, à table, 700 à 800 couverts lors de dîners de trois services ; seul le dîner du premier soir se présentait sous forme de buffets. Tous les repas, lunches comme dîners, étaient très soignés et délicieux. 

La malbouffe en Ecosse est comme le monstre du Loch Ness : une légende !

 

Le MGCF était bien représenté ; les propriétaires d’une bonne vingtaine de voitures ont formé un groupe très soudé autour de notre leader Joël Quenet, qui s’est montré un excellent organisateur. Le Club lui avait confié un trophée moderne et très élégant qu’il a remis aux représentants du Caledonian Centre, lors de la soirée anniversaire.

 

Au cours des trois jours de visites nous avons bien sûr dégusté des Whiskies, notamment à la distillerie Glenlivet, et bon nombre d’autres établissements étaient renseignés en chemin.

 

Au chapitre des visites Cawdor Castle, un château élégant, de taille modeste nous baignait dans l’atmosphère de la fin du 14ème siècle. Il est agrémenté de trois magnifiques jardins et situé dans un vaste parc, nos voitures jouissaient d’un parking spacieux

 

Nous faisions le déplacement du parking jusqu’à l’entrée du château au son de la cornemuse, cet instrument indissociable de l’idée que l’on se fait de l’Ecosse et que nous retrouvions souvent sur les lieux de visites. 

 

La balade sur le Loch Ness, à partir de Fort Augustus, était une étape que personne n’aurait manquée. Rien ne subsiste du Fort qui donna son nom à cette petite ville; dont la particularité est d’être coupée en deux par un canal présentant plusieurs écluses donnant ainsi accès au Loch Ness. 

 

La visite du site d’Urquhart Castle, un imposant vestige médiéval en bordure du lac, débutait par une projection racontant l’histoire de cette forteressedétruite par ses derniers occupants pour qu’elle ne tombe pas aux mains de l’ennemi.

 

 

 

 

 

 

 

Le programme comprenait aussi les Nairn Games qui nous offraient  l’opportunité de voir et entendre plusieurs groupes de cornemuseurs, arborant leurs tenues des grandes occasions. Malheureusement nous n’avons pas été en mesure de voir les lanceurs de troncs d’arbres, ce sport bien spécifique à l’Ecosse qui doit être fort spectaculaire.

 

 

 

 

 

 

Une autre bonne surprise fut le Fort George, situé sur une péninsule dans l’estuaire de Moray. Terminé en 1769 cette forteresse militaire aux fortifications impressionnantes était destinée aux troupes de George II. Nous avons pu y pénétrer en passant par le court tunnel d’entrée, afin de parquer nos MG dans les diverses cours du Fort.

 

 

Pour la soirée anniversaire des 21 ans d’existence du Caledonian Centre, l’organisation avait demandé que les participants viennent en costume folklorique de leur pays d’origine. 

 

Notre groupe reçu un accueil enthousiaste, en entrant dans la salle à manger; nous étions coiffés d’un béret (rouge pour les dames et noir pour les messieurs), une baguette sous le bras et tenant un camembert et une bouteille de pinard. 

 

Ce sont encore ces accessoires (avec des baguettes fraîches, cette fois !) qui ont été dégustés lors d’un drink improvisé par notre leader, sur l’un des parkings du Ressort

 

 

Le temps fut plus clément que ce que nous craignions; pour ma part j’ai roulé décapoté  tout au long de l’évènement et même pendant le voyage aller-retour : « Really incredible» !!!

 

 

 

Les paysages extrêmement variés étaient mis en valeur par la lumière changeante et le ciel parfois tourmenté par les changements fréquent du temps, qui nous a tout de même épargné la pluie.

 

 

Marina Gourdin

(TF160 Vintage Racing)

 

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________

 

Les 20 équipages français avaient choisi des voies différentes pour se rendre à Aviemore, au nord de l’Ecosse : traversée bateau (de Normandie, des Pays-Bas), ou Eurotunnel, remontée de l’Angleterre directe ou par des voies touristiques, certains sont même passés par l’île de Skye.

 

Donc, le 20 août dans l’après-midi, nous étions attendus dans ce grand complexe hôtelier qui, avec ses 4 hôtels et ses « lodges », a pu héberger la totalité des 366 équipages (venant de 24 pays différents, même d’Australie, Canada, Californie). Un accueil très sympathique, avec un joueur de cornemuse (ce son ne nous quittera pratiquement pas pendant tout le séjour), une organisation parfaite : 4 groupes différents avaient été constitués, représentés par 4 couleurs, et avec chacun un couple de « leaders » qui étaient  nos contacts pendant toute la durée de l’Event. On nous a remis des roadbooks personnalisés, des badges avec les carnets de vouchers, bref, il suffisait de respecter les consignes et les horaires indiqués pour que tout se déroule parfaitement.

 

 

Déjà, c’était un régal de parcourir le grand parking car on y trouvait des MG extraordinaires, anciennes, rares, superbement entretenues, et bien entendu dès qu’un capot de moteur était soulevé, c’était l’attroupement.

 

Le samedi, nous avons assisté à la parade des « Highland games » de Nairns, au son de très nombreuses cornemuses, malheureusement nous sommes arrivés trop tard pour défiler avec le drapeau français. Nous avons commencé à découvrir les paysages si typiques des Highlands, avec des petites routes étroites, heureusement peu fréquentées, car nous étions très nombreux.  Ceux qui ont pu prendre la route alternative pour aller jusqu’au Fort George ont pu se régaler dans ces collines désertiques  couvertes de bruyère, et ont même pu rencontrer des chasseurs de « grouse ».

 

 

 

 

Pour  les 2 journées suivantes, deux groupes ont été constitués, les uns allant jusqu’au Loch Ness, avec une petite navigation – mais sans voir le monstre - et avec une plongée dans l’histoire de l’Ecosse avec la très intéressante visite du château de Urquhart, tandis que les autres visitaient la distillerie Glenlivet, et vice versa le lendemain.

 

Cestrois journées ont été très chargées et nous avions très peu de temps le soir pour nous préparer pour les soirées.  Le premier soir, un buffet  sympathique. Le second soir, c’était la soirée de gala : on nous avait demandé de porter si possible le costume du pays. Les Français ont eu beaucoup de succès avec les bérets noirs et rouges apportés par Joël, les camemberts et les bouteilles de vin, certains avaient même la baguette et le journal. Les flashes ont bien fonctionné. D’autres ont également eu du succès : les Hollandais avec les sabots et le gouda distribué à l’entrée du restaurant, les Danois en vikings, les Britanniques en gilet aux couleurs anglaises, et bien sûr les Ecossais en costume traditionnel. 

 

 

De nombreux discours ont été prononcés, hélas, nous ne comprenions pas tout, mais ce que nous avons bien compris, c’est que le MG Club de France avait été élu club le plus dynamique de l’année et Joël est monté sur le podium pour recevoir le trophée – une magnifique coupe en argent, dont nous avons la garde jusqu’au prochain Event. Le service était très impressionnant : nous étions en tables de 12, et pour chaque table une batterie de 6 serveurs se présentait derrière chaque convive et posait les 12 assiettes au signal du chef de rang. Une merveille d’organisation. Nous avons tous goûté le fameux « haggis » et  cette préparation était réellement délicieuse. D’ailleurs, globalement, les repas étaient excellents.

 

Le deuxième soir, comme le dîner était prévu un peu plus tard, Joël a eu l’idée de réunir tous les équipages français pour un apéritif. Nous avons garé nos voitures dans le parking servant de base de départ le matin, mais il y avait un gymkhana au même endroit, et les organisateurs sont venus nous prévenir qu’ils allaient bientôt fermer le site et que nous ne pouvions pas rester. Nous avons trouvé la solution en les conviant à boire un verre de vin avec nous et à manger un peu de camembert,  ils ont accepté et se sont régalés. L’installation était originale : un plaid posé sur le sol avec les bouteilles, les verres, le fromage et de la baguette que nous avions pu trouver sur place. Un très agréable moment.

 

Le dernier jour, nous avons quitté Aviemore pour nous rendre à Dunblane, en passant par Pitlochry et par une route très agréable.

 

Il fallait nous quitter mais nous gardons des souvenirs inoubliables de ce pays très attachant. Les Ecossais sont très accueillants, les paysages sont superbes : les collines, la bruyère, les lacs, et tout cela par un temps somme toute très correct, bien sûr quelques petites averses, mais pas de nature à s’arrêter pour mettre la capote. Comme disent les Ecossais : chez nous, il fait beau 20 fois par jour. Et puis, pour les Ecossais, rouler en MG c’est rouler en décapotable, donc décapotée.

Nous sommes rentrés avec des souvenirs plein la tête et nous pouvons dire un grand merci au « MG Car Club Caledonian Centre. 

 

Nelly Valdecasa

La galerie photos se trouve ici

 

Photos : MG Club de France - Tous droits réservés

 

 

 

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données